L’Omikuji : comment fonctionne cet art divinatoire japonais ?

Publié le : 14 décembre 20213 mins de lecture

Ce n’est pas étonnant, le Japon, comme beaucoup de pays a des cultures diverses. Parmi elles, vous trouverez les omikuji, qui sont bien placés, culturellement parlant. En effet, ce sont des éléments à voir lors d’un voyage au Japon. En général, ce sont des morceaux de papier sur lesquels sont gravés des messages divinatoires et prédictifs. Ils sont fréquemment placés près des temples et des archipels… Les omikuji sont même de grands symboles pour les citoyens. Mais, comment fonctionnent les omikuji ?

Les omikuji : définition !

Vous l’aurez compris, dans les omikuji, les morceaux de papier comportent des bénédictions et/ou des souhaits. Mais, pour ne pas vous induire en erreur, il s’agit en vérité d’une méthode de voyance en cours. Pour les Japonais, proposer une telle formule de divination est tout à fait naturel, puisqu’ils s’en remettent aux forces du hasard. Parmi tous les éléments culturels du Japon, les omikuji remontent à environ 1000 ans. Cela dit, il semble que ces derniers soient originaires de Chine (où ils étaient utilisés pour couvrir des poèmes). Au tout début, ils n’étaient dédiés qu’aux rois et chefs, lors des élections de ministres ou de hauts fonctionnaires. Bien entendu, cette technique traditionnelle était, à l’époque, estimée comme un fait bien réel.

Omikuji : utilisation et titre !

Si ces morceaux de papier sont placés près des lieux mentionnés ci-dessus, c’est qu’ils ont une signification religieuse profonde. Quelle que soit votre religion, entrer dans un temple nécessite une purification préalable. Cela peut être aussi simple que de se laver les mains. En payant une somme raisonnable à un moine, vous recevez un « mikuji-bo », qui est un numéro (au hasard) correspondant à l’un des nombreux tiroirs muraux. Votre omikuji se trouve dans le tiroir portant votre numéro. Voici les types d’omikuji qui existent :

– Suekichi : prévision de bénédiction

– Daikichi : bonne bénédiction

– Chu-kichi : bénédiction moyenne

– Shokichi : bénédiction mince

– Sue-kyo : malédiction prévisible

– Daikyo : malédiction énorme

– Sho-kyo : malédiction moins intense

– Chu-kyo : très mauvais souhait

Echo sur la divination japonaise !

Pour les chamans, les opérations de divination et de magie ont une grande valeur. C’est pourquoi l’omikuji est utilisé pour les vérifier. Cependant, cette pratique ne correspond pas à la réalité. Tous les temples du Japon peuvent y être reliés, quelle que soit la méthode utilisée. Vous pouvez donc voir que l’omikuji peut rendre un lieu sacré. Quoi qu’il en soit, de nombreuses études conduisent au fait que les omikuji cachent de véritables pouvoirs extravagants.

Plan du site